Loading

La grande foule des amateurs d'autos anciennes à Vevey

Une semaine après la foule de la brocante, d'Images et des hydravions, Vevey était à nouveau prise d'assaut les 11/12 septembre 2010. Cette fois, la Place du Marché accueillait, après la fin du marché, la 7e édition de Vevey Rétro, qui a suscité un engouement incroyable cette année. De son côté, la Place Robin faisait sa fête annuelle, alors que les Galeries du Rivage accueillaient les Championnats suisses de lutte catégories A et B et que le Château de l'Aile était ouvert aux Journées du Patrimoine.


Cette 7ème édition avait attiré une foule très importante. Plusieurs milliers de personnes se sont pressées durant ces deux journées non seulement sur la Place du Marché où étaient entreposés les plus de 500 véhicules anciens (avant 1980), mais également dans toute la ville pour voir circuler les voitures avec leurs promeneurs.

Cette édition 2010 de Rétromobile était placée sous le signe d'Alfa Roméo. Les amateurs de belles carrosseries ont ainsi pu admirer un rassemblement de soixante modèles Montréal de la firme italienne (photos ci-dessous). Ces véhicules ont non seulement accueilli aimablement admirateurs et collectionneurs, mais ils ont constitué un cortège somptueux qui a traversé Lavaux et rallié Cully en colonne bigarrée.

Durant tout le samedi après-midi et la journée du dimanche, des véhicules anciens ont sillonné la ville et la région avec des promeneurs (photos ci-dessous). Il était possible de s'annoncer au stand Promenade pour bénéficier ainsi d'une excursion au soleil et dans le temps !

Les véhicules les plus admirés sont généralement les plus anciens. Rétromobile n'a pas manqué à sa réputation et accueillait une quarantaine de témoins d'un passé presque centenaire. Des véhicules utilitaires ou de prestige, des voitures de course ou de petits pous de la route, tous racontent l'histoire de l'automobile.

 

 

 

 

 

Ci-contre, une berline Citroën qu'on assimilerait presque à un camion. Ci-dessous à gauche, une Delage de 1938 très élégante et racée, et à droite deux MG, dont un modèle de luxe (bleu) Tickford.

Il n'y a pas que les carrosseries qui intéressent les vrais amateurs. Les capots ouverts (photos ci-dessous) ravissent les collectionneurs et les bricoleurs, qui n'hésitent pas à photographier les moteurs pour, peut-être, faire la même chose dans leur propre garage !

A côté des voitures anciennes de collection et des véhicules de prestige en tous genres, il est agréable de retrouver aussi ces petites voitures familières qui ont marqué les cinquante dernières années. Elles étaient si nombreuses et si présentes sur nos routes qu'on a parfois peine à imaginer qu'elles sont devenues objets de collection.

 

 

 

 

Les 2 CV (ci-contre) ont toujours la cote, en particulier auprès des enfants qui désirent aller faire une promenade. Leur suspension est une garantie de balançoire ! Ci-dessous à gauche, deux modèles de Topolino, la petite Fiat des années 50, et sa voisine française la Renault 4 CV (ci-dessous à droite).

Et enfin, il y a les curiosités et les bizarreries. Ces engins attiraient déjà le regard lors de leur création, il y a 40 ou 70 ans. Aujourd'hui, ils correspondent soit à un retour en grâce (les véhicules à trois roues), soit à un désir d'économie (moteur économe).

 

 

 

 

 

 

 

La Messerschmidt, construite avec un cockpit d'avion après la fin de la production de guerre allemande à partir de 1946 (photo ci-contre). L'oeuf Isetta (ci-dessous à gauche) date de la fin des années 1950, alors qu'on cherchait de nouvelles règles pour la pénétration dans l'air et la maniabilité. Quant à la moto monstrueuse ci-dessous à droite, elle hésite entre les 2 et les 4 roues sans pouvoir se décider...