Loading

Une première Fête de la Danse à peine perturbée par la pluie

Après quatre mois de soleil, il fallait bien que la pluie se décide à tomber... Et même si ce n'était pas le meilleur moment, elle n'est pas parvenue à réellement perturber ces deux journées de danse des 14 et 15 mai 2011, au grand soulagement des organisateurs et des très nombreux participants.

Devant la Grenette, la compagnie ADN Dialect a associé la foule à son art, dans la bonne humeur et la décontraction. Les familles ont eu beaucoup de plaisir à entrer dans la danse.

Parmi les passants entraînés dans la sarabande, les participants à la Route du Gruyère, qui se tenait samedi matin sous la Grenette, n'ont pas été épargnés. Cela a valu quelques duos surprenants...

Cours de danse au Casino du Rivage

Durant les après-midi de samedi et de dimanche, les amateurs de nouveaux pas étaient conviés au Casino du Rivage. Samedi à la Salle des Vignerons, l'heure était à l'apprentissage de la salsa. Une cinquantaine de personnes se sont démenées sous la direction d'un moniteur expérimenté et dévoué.


Pendant ce temps, au salon rouge du rez-de-chaussée, les cours s'orientaient vers la danse contemporaine.

Soirée yé-yé à la Salle del Castillo, sous un ciel de ballons

La soirée de gala consistait en une plongée dans les années 1950/60, avec comme consigne de venir "déguisés" ! Un concours a lancé la nuit de la danse yé-yé juste au moment où la grande foule se ruait dans la Salle del Castillo peu avant minuit.


Certains danseurs avaient vraiment fière allure, tout particulièrement ceux qui se rattachaient aux années 1950.

Apprendre le tango à l'entrée de la Salle del Castillo

La pluie de dimanche n'a pas permis aux écoles de danse de faire leurs cours et leurs démonstrations au bord du lac comme prévu. Elles se sont repliées vers les abris, ce qui a permis d'assister à une très belle leçon de tango dans l'entrée de la Salle del Castillo.



Si le tango a principalement suscité l'intérêt des danseurs d'âge mûr, les plus jeunes s'y sont essayés, comme le jeune couple de danseurs du collectif RATS (ci-contre), qui ont animé les bus de la ville de leurs démonstrations créatives.
Les écoles de danse au Théâtre

La scène du théâtre a vu les écoles de danse se succéder tout le dimanche après-midi, avec leur cohorte de parents et de fans. En début de programme, la nouvelle école de hip-hop Neptune a occupé la place avec deux groupes de danseurs, l'un de filles en chorégraphie collective et l'autre en démonstrations individuelles de break-dance.