Loading

Le lac favorable aux triathlètes mais pas aux nageurs

En cette fin du mois d'août, le lac est chaud et propice à la baignade. Mais c'était compter sans la tempête du 26/27 août 2011, qui a interdit la Traversée du Lac. Par contre, les conditions étaient idéales le dimanche pour le Triathlon de la Riviera.

 


Sur un lac tout à fait calme, les bateaux de sauvetage n'ont connu aucun souci dans leur surveillance des concurrents du triathlon durant le parcours de natation, entre La Plage et le Jardin Doret.

Samedi matin, après une nuit très agitée et qui a connu une chute de la température de l'air de 20 degrés, les conditions n'étaient pas bonnes pour la Traversée du Lac  St-Gingolph - Vevey.

Un méchant grain s'est ajouté à ce tableau déjà peu propice, rendant la décision inéluctable, à savoir l'annulation de l'épreuve.


Le bateau du Vétéran, qui devait participer à l'encadrement de la course, affronte le lac déchaîné pour regagner son hangar d'Entre-Deux-Villes.


Avec les vents violents qui se sont levés au milieu de la matinée et dont la météo annonçait qu'ils se maintiendraient jusqu'à la fin de l'après-midi, la tâche aurait été trod difficile non seulement pour les nageurs, mais également pour bon nombre de bateliers accompagnateurs. C'était le paradis de la planche à voile.
Signalons toutefois qu'un des habitués de la Traversée, le Corsiéran Guy Volet, a malgré tout relevé le défi et décidé de la faire seul. Accompagné de son bateau, il a réussi un temps impressionnant de 2h09'05, remarquable dans de telles conditions de lac.

Changement complet de décor le dimanche matin, avec un soleil radieux et un lac calme. La température de l'eau s'est maintenue à 22 degrés environ et l'air n'est pas trop chaud, ce qui est des conditions idéales pour le triathlon.

 

 

Le deuxième départ est donné, celui des Triathlètes Messieurs, devant Vevey-Corseaux-Plage.


Un homme a particulièrement marqué cette édition 2011, c'est le triathlète du Pays-d'Enhaut Mike Aigroz, qui est également sociétaire du Vevey-Natation depuis de nombreuses années.
Sorti en tête de l'eau, il a mené l'épreuve de bout en bout, réalisant au passage des temps records pour chaque tronçon: 9'41 pour 750 de nage, 43'27 pour 32 km de vélo, 17'30 pour 5 km de course. Son temps final de 1h10'41 pulvérise l'ancien record. Relevons également qu'il est plus rapide de 3 minutes que le temps du 1er relais !

A l'arrivée, Mike Aigroz a toujours une superbe foulée et peut se permettre un ultime sprint.


Le Triathlon de la Riviera s'adapte au niveau de chacun. C'est ainsi que la nageuse de sport handicap Leila Bahsoun (ci-dessus en train de nager), aveugle, a réalisé le parcours de natation guidée par la nageuse du VN Garance Ballif (tête levée).

Ancien nageur sélectionné olympique en 1968, Nicolas Gilliard fait oublier ses 63 ans en menant la vie dure à bien des adversaires plus jeunes.

Les transitions sont les moments forts du triathlon. La sortie de l'eau pour les grappes de concurrents est facilitée par des ballons qui guident les concurrents et les basses eaux actuelles du lac. Quant à la transition vélo-course, il nécessite une bonne organisation et un rangement impeccable du matériel.